Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 12:55
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap
Forum Vie Affective et Sexuelle de la personne en situation de handicap

Le jeudi 1er décembre, nous étions invités à participer à une journée organisée par le CREAî à Dijon

Sur le thème de la Vie Affective et Sexuelle des personnes handicapées.

Ainsi de nombreuses animations étaient prévues : conférences, saynètes de théâtre suivies de débats, films, rencontres diverses avec des professionnels, vente de livres…

Pour notre part, nous avions préparé 3 interventions :

  • Un stand d’information sur le groupe de parole mis en place sur ce thème à l’Oasis
  • une performance de statues vivantes intitulée « Statues Quo XY » soit quatre couples illustrant la rencontre amoureuse, l’homosexualité, la violence conjugale et la parentalité.
  • une scène de théâtre forum donc interactive sur le thème du désir d’enfant

Au cours de cette journée, 850 personnes (deux tiers de résidents accueillis en établissement et un tiers de professionnels) étaient venues s’informer, partager, confronter leur point de vue sur cette thématique intime.

Nous avons reçu un excellent accueil, il faut dire qu’en matière d’organisation, rien n’avait été laissé au hasard (accueil, assistance, repas, informations sur le déroulé de la journée, repérage des activités, lieux proposés pour nos animations)

Stand d’information «Groupe de parole sur la Vie Affective et Sexuelle de la personne en institution»

Nous avons présenté l’action mise en place au sein de notre institution afin d’aborder cette notion de Vie Affective et Sexuelle :

Des groupes de parole ont été mis en place afin que chacun puisse échanger, s’exprimer, se questionner et travailler sur ses représentations de la sexualité. Le support utilisé lors de ces groupes de parole (un diaporama d’une dizaine de photos, accompagnées de phrases affirmatives devant provoquer réactions et interrogations des usagers) a été présenté au public du forum. Nous avons en parallèle créé 4 affiches montrant les réactions suscitées par les personnes accueillies à l’Oasis.

Concernant la performance de « Statues Quo XY », le public a pu naviguer de façon libre à travers les statues et a montré un intérêt certain. Les personnes ont été interpellées (interrogées, choquées, touchées, étonnées…) par les différentes images proposées et ont apporté des commentaires divers et variés.

Quant au théâtre forum, un public nombreux et intéressé était présent.

Cette forme originale en terme d’interactivité, a déclenché de nombreux échanges entre le public et les 2 comédiens.

Ainsi, un panel assez large de propositions et solutions différentes ont pu être expérimentées grâce à une participation active et dynamique d’un public concerné.

Une réflexion commune qui a permis de nouvelles prises de conscience induisant des changements de comportement, d’attitude face à ce thème délicat.

Ce fut une expérience très concrète alimentée par différents témoignages de personnes (résidents ou professionnels) qui avaient vécu, vivaient ou simplement s’interrogeaient sur ce désir d’enfant ou de parentalité.

 

Quelques témoignages des participants aux statues vivantes et au théâtre forum :

Nicolas : j’ai bien aimé quand les personnes m’ont applaudi. J’ai écouté une fille parler de son copain et de sa vie avec sa mère, c’était pas facile et ça m’a fait comprendre que c’est pas les parents qui décident.

Stéphanie : j’ai bien aimé jouer la femme qui faisait de la mécanique et qui aimait son bébé. J’ai trouvé intéressant que les personnes handicapées pouvaient parler de leur difficulté.

Didier : j’ai bien aimé quand les gens me prenaient en photo. A la fin de la scène avec Sylvain, je lui ai fait un long bisou…

Michel : je n’ai pas pu voir beaucoup de choses car je participais aux statues et au théâtre forum de 13h à 17h. Je suis resté frustré de ne pas avoir pu découvrir le métier d’assistant sexuel.

Toutefois, le matin les saynètes de théâtre m’ont interpellé, j’ai imaginé ce que j’aurais pu faire à la place des comédiens dans certaines situations.

J’ai également beaucoup aimé mon intervention en théâtre forum. J’aime cette forme de théâtre qui m’oblige à être en permanence réactif, qui me demande de m’adapter à ce qui m’est proposé par le public. La scène n’est jamais figée toujours différente et en constante évolution.

Isabelle L.: je suis vraiment contente d’avoir participé à cette expérience de théâtre forum. Le public m’a applaudi et je suis vraiment fière de moi.

Karine : j’ai vu un film qui racontait l’histoire de Nadine qui voulait vivre avec son copain mais ses parents n’étaient pas d’accord. J’ai trouvé que c’était triste et pas juste.

J’ai bien aimé quand les gens me regardaient faire la statue dans l’image de la rencontre amoureuse.

Dominique : j’aimais bien quand les gens circulaient autour de moi et quand ils disaient qu’ils étaient impressionnés parce qu’avec Michel, on ne bougeait pas d’un poil dans l’image de la violence conjugale.

Christian : j’ai bien aimé le théâtre forum parce que ce n’est pas souvent qu’on a l’occasion de parler de ce sujet la. J’ai aussi fait une statue vivante sur la rencontre amoureuse. A un moment donné, il y avait des adolescents qui tournaient autour de notre couple en faisant des commentaires et c’était agréable de les écouter.

Sylvain : j’ai bien aimé faire le couple d’homosexuels avec Didier. J’aime bien quand les gens me félicitent. J’étais content de retrouver un copain qui est dans un autre ESAT de la région. Le matin j’avais pu poser une question aux comédiens qui jouaient dans l’amphithéâtre. C’était vraiment intéressant.

Repost 0
Published by Liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 08:08

Compte rendu intervention théâtre forum

Le 25 novembre 2016 à la ferme

10h30, l’heure de la pause.

On échange quelques mots avec les ouvriers de la ferme : bonjour ! Ça va ? C’est sympa de vous voir ici…Fait pas chaud mais il fait beau ! etc…

Et puis c’est pas que, mais il faut y aller !

Alors après quelques explications sur le théâtre forum, Prune et Marc (allias Isabelle et Michel) se mettent en place pour jouer une saynète sur le thème du désir d’enfant.

Prune attend son compagnon pour lui annoncer une grande nouvelle. Elle vient d’apprendre qu’elle attend un bébé.

Marc est heureux mais rapidement remet en question leur choix :

  • Que vont dire leurs familles et les éducateurs ?
  • Est-elle vraiment sûre de vouloir le garder ?
  • Marc doute de ses capacités à élever cet enfant ? (sa famille lui dit depuis toujours qu’il ne sera pas capable de s’occuper d’un enfant, si il pleure la nuit, si il tombe, si il faut l’emmener à l’hôpital, si il va à l’école…)

A l’issue de la scène, le public repère Marc et Prune en difficulté.

  • Qui va s’occuper du bébé s’ils veulent continuer à travailler ?
  • Pas de voiture pour aller à la maternité…
  • Pas sûr que les éducateurs soient d’accord pour les aider ?
  • Et si les éducateurs ne sont pas d’accord, le bébé devra aller à la DASS…

Un résident intervient et joue le rôle d’un éducateur :

  • Il leur dit qu’il va falloir changer d’appartement, qu’il est d’accord pour les emmener à l’hôpital et que surtout Prune ne doit plus porter de choses lourdes.
  • Prune et Marc sont rassurés, ils savent qu’ils peuvent compter sur l’aide du SAVS

Une autre personne intervient et joue le rôle du frère de Prune :

  • Il est très content à l’idée d’être tonton

Plusieurs personnes interviennent dans le rôle de l’éducateur(trice) et tiennent ce discours à Marc et Prune :

  • Vous savez que c’est très dur d’avoir un enfant, de bien s’en occuper
  • On n’est pas sûr d’avoir assez de temps pour vous aider car on a déjà beaucoup de travail
  • Ce serait peut-être mieux de ne pas garder le bébé…
  • Prune devra arrêter de travailler car elle est enceinte
  • Il faut que j’en parle aux autres éducateurs (trices) pour voir si ils sont d’accord (les éducateurs ont-ils le pouvoir d’interdire aux résidents de l’Oasis d’avoir un bébé ?)

Marc et Prune ne sont pas rassurés…

Enfin, une résidente intervient et se veut rassurante. Elle explique que évidement ce n’est pas facile d’avoir un premier bébé, mais à la maternité les infirmières leur expliqueront tout ce qu’il faut savoir. Et puis aussi, il y a les familles, les éducs, les nounous qui sont là pour les accompagner.

Marc et Prune sont enfin rassurés.

Se pose aussi la question d’avoir un bébé si on est au foyer ?

  • D’un commun accord, il apparaît que les personnes devront quitter le foyer.
  • C’est interdit d’avoir un enfant au foyer, on peut se faire virer.

L’animation du Théâtre Forum s’arrête sur ces dernières considérations.

Chacun prend la parole pour dire ce qu’il a pensé de cette intervention, du thème traité, des solutions qu’ils ont pu apporter ou des questions posées.

Globalement, tout le monde semble avoir été intéressé par le thème. Certains auraient aimé parler plus des réactions des familles. Ils expriment le plaisir d’avoir pu remplacer Marc et Prune et l’intérêt d’avoir pu jouer le rôle des éducateurs.

Et c’est décidé, quelques uns iront voir M. Accary pour lui demander si il est possible d’avoir un bébé quand on est au foyer ?

 

Repost 0
Published by Liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 13:00

Intervention théâtre forum

au temps libéré le 4 novembre 2016

Confortablement installés dans la salle théâtre, tout le monde est prêt pour partager ensemble un moment de théâtre forum sur le thème du désir d’enfant.

Alors après quelques explications sur le théâtre forum, c’est parti Prune et Marc (allias Isabelle et Michel) se mettent en place pour jouer une saynète sur le thème du désir d’enfant.

« Prune attend son compagnon pour lui annoncer une grande nouvelle. Elle vient d’apprendre qu’elle attend un bébé.

Marc est heureux mais rapidement remet en question leur choix » :

  • Que vont dire leurs familles et les éducateurs ?
  • Est-elle vraiment sûre de vouloir le garder ?
  • Marc doute de ses capacités à élever cet enfant ? (sa famille lui dit depuis toujours qu’il ne sera pas capable de s’occuper d’un enfant, si il pleure la nuit, si il tombe, si il faut l’emmener à l’hôpital, si il va à l’école…)

Rapidement, le public se posent plusieurs questions :

  • Un enfant, ça coûte cher, comment vont-ils faire ?
  • Et si l’enfant est handicapé ?
  • Comment feront ils si il faut l’aider pour les devoirs à l’école ?
  • Certains ont peur de le surprotéger ou au contraire de ne pas bien s’en occuper
  • Comment aller à la maternité si ils n’ont pas de voiture

Dans l’ensemble, les filles remplacent Prune et les garçons Marc.

Une résidente explique qu’elle ne peut pas avoir d’enfant car elle travaille.

Une autre encore se pose la question de l’argent pour payer la crèche ?

Romane (stagiaire AMP) explique que dans sa formation, elle a eu l’occasion de travailler sur le désir d’enfant chez les personnes en situation de handicap. Une prof leur a dit que ces projets doivent être « anticipés » et soumis au tuteur qui validera ou non le projet ???

Plusieurs personnes interviennent dans le rôle d'un éducateur ou d'une éducatrice :

A. explique qu’il ne pourra pas les aider, qu’il a déjà pas mal de RDV et les autres éducateurs aussi, qu’il faudra qu’ils se débrouillent seuls.

B. explique qu’ils n’ont pas le droit d’avoir un enfant et que le chef est d’accord avec elle.

C. dit qu’il n’y a pas de problème, que s’ils sont en couple, ils ont le droit d’avoir un enfant, que l’équipe du SAVS sera là pour les aider. Par contre il dit que si ils étaient au foyer, ils seraient obligés de le quitter et trouver une solution.

La séance se termine sur cette note positive. Les comédiens et le public sont satisfaits d’avoir passé ce moment ensemble à se poser des questions et aussi à trouver des solutions.

Les idées fusent de part et d’autres sur d’autres thèmes qu’il serait intéressant de traiter en théâtre forum.

 

 

 

Repost 0
Published by Liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 16:22


Suite et fin ! On la rejoue, mais cette fois-ci c'est la dernière !

 

Le théâtre forum était donc l’un des modes de sensibilisation que nous avions choisi pour partir à la rencontre du public des ESAT de Saône et Loire, soutenus par le conseil général.

 

Dominique, Christian, René, Michel et Nicolas se sont lancés dans l’aventure, il y a un peu plus d’un an maintenant.

A leur côté, Isabelle et moi-même les avons accompagnés dans cette tournée.

 

A la fois ensemble et  chacun à sa place, nous avons construit notre troupe d’intervention !

Notre mission : tenter de faire émerger une réflexion et laisser entendre qu’il existe toutes sortes de situations et de réponses possibles, en fonction des différentes personnalités, sensibilités et visions que l’on peut avoir du monde et des autres.

Et c’est bien là toute la force du théâtre forum : loin de proposer les « bonnes solutions » et une fin unique, il permet avec la participation de chacun, sinon de répondre à toutes les questions, du moins d’imaginer collectivement des pistes de réflexions alternatives aux problèmes de ce monde. Et sortir du manichéisme, se mettre à la place de l’Autre, prendre conscience de nos différences… Ne sont-ce pas là les bases d’une société solidaire et ouverte sur le monde ?

 

 

C’était donc le Vendredi 20 janvier, au petit matin, que nous sommes arrivés à Joncy accueillis par Evelyne à la salle des fêtes.

le froid dehors était saisissant, mais la chaleur et la lumière qui régnaient à l’intérieur nous ont tout de suite mis à l’aise.

Et à 10 h précises, après quelques échanges amicaux et les retrouvailles avec Bogdan,  nous avons pu démarrer notre dernière séance.

Comme à l’accoutumée, j’explique comment va se dérouler notre matinée et présente chacun et chacune.

 

1ère scène « T’as pas 1 € ? » sur une fête foraine, un résidant est agressé et se fait voler son portefeuille

 

Quelques exemples d’intervention…

 

Emeline : veut appeler la police avec son portable.

La scène est mise en jeu, mais malheureusement, les voleurs lui saisissent son portable qui représente plus d’intérêt que « l’euro » demandé…

 

Bogdan : propose d’aller à la fête foraine accompagné de Franck pour se défendre si besoin. Il dit être prêt à se bagarrer avec les agresseurs.

J’attire l’attention sur le fait que la situation peut dégénérer

 

Dany : propose de mettre son portefeuille dans une poche cachée à l’intérieur ; au moment de l’intervention des voleurs, ceux-ci se retrouvent bloquer devant la situation et abandonnent.

 

Marlène : accepte de jouer une situation avec un sac à main pour illustrer plus concrètement un vol à l’arrachée.

 

Adrien : propose de crier « à l’aide », ce qui risque d’alerter les gens autour, voire la police éventuellement présente. La solution est radicale, le voleur déguerpit.

 

Certaines personnes dans l’assistance proposent de s’équiper de bombe lacrymogène, d’un couteau…

La discussion s’ouvre sur l’interdiction qui en est faite en France et le risque majeur que la situation se retourne contre soi-même.

 

Emeline : intervient et simule un coup de pied entre les jambes de l’agresseur. La situation est arrêtée, l’agresseur dit qu’il va sûrement rendre le coup violement à moins qu’il soit terrassé par la douleur auquel cas Emeline n’aura pas intérêt à se retrouver sur son chemin.

 

Fin de la scène, je refais le point avec tous sur les solutions qui semblent marcher et celles qui sont risquées.

 

 

2ème scène : « t’as vu comme c’est sale ! », deux personnes partagent un appartement, une des 2 personne ne respecte pas le contrat.

 

Dany : tente de convaincre Michel de faire le ménage mais en vain. Dégouté par son entêtement, il s’en va…

 

Marlène : propose d’éteindre la télé, ce qui met Michel très en colère, il ne va toujours pas faire le ménage.

 

Emeline : se fâche, lui enlève les pieds de la table basse, elle tente de lui arracher des mains la télécommande, elle veut tout envoyer balader…

Ce qui met Michel plus encore en colère.

 

Marlène : propose de lui rappeler les règles

Adrien : joue la scène, mais Michel ne veut rien entendre.

 

Emeline : veut punir Michel mais après discussion avec tout le monde, celle-ci comprend que ce n’est pas son rôle.

 

Nathalie : le prévient que si dans une semaine, ça continue, elle va déménager, elle ne veut plus vivre avec lui. Elle fait appel à un éducateur.

 

Dany : intervient dans le rôle de l’éducateur, il fait comprendre à Michel que devant la plainte de sa colocataire, celui-ci n’étant pas capable de respecter leur contrat de vie à 2, il risque de retourner au foyer.

Michel réagit tout de suite et se met en mouvement pour faire le ménage.

3ème scène : « a qui le tour ? », deux personnes partagent un repas, c’est toujours le même qui se lève pour remplir le pichet à eau…  

 

Franck : signifie à Christian qu’il est impoli de se comporter comme ça avec les autres.

 

Emeline : lui dit qu’il exagère mais celui-ci s’entête.

 

Dany : propose d’aller manger ailleurs. Christian est embêté, bientôt plus personne ne voudra manger avec lui.

 

Jean-Noël : décide de ne pas se lever non plus et de finir le repas sans boire…

 

Marlène : va chercher une fois de plus le pot d’eau et empêche Christian d’y accéder.

 

Jean-Noël : se lève pour aller remplir son verre. Chacun pour soi !!!

 

Le débat est ouvert sur la difficulté une fois de plus sur le partage.

Jusqu’ou peut on accepter de partager ?

Chacun pour soi, ne parait pas l’idéal non plus.

 

La séance est terminée, une fois de plus l’interactivité a bien fonctionné.

Les échanges ont été nombreux et fluides.

 

Anaïs dit avoir été très touchée par la 1ère scène.

Emeline était contente d’avoir rencontré un autre ESAT.

Jean-Noël a bien retrouvé les mêmes situations qu’à Joncy.

Dany avait déjà participé à une forme de théâtre sur le racisme et la violence.

 

Plusieurs personnes dans l’assemblée nous disent qu’elles seraient intéressées pour participer à nouveau à un forum sur le racket, l’entraide, le respect…

 

Pour conclure, je donne la parole aux 4 comédiens pour le mot de la fin :

 

René : est surpris par toutes les idées, les différentes solutions qu’ont pu apporter les travailleurs de tous les ESAT rencontrés.

 

Michel : c’était la 1ère fois qu’il faisait du théâtre, il a beaucoup aimé.

 

Nicolas : ça m’a permis de retrouver des anciens copains et de m’en faire des nouveaux.

 

Christian : a été content de rencontrer et débattre avec  toutes ces personnes. « Ensemble, on apprend à être meilleur »

 

Une fois encore on remercie tout le monde sans oublier bien sûr le conseil général de Saône et Loire

 

Repost 0
Published by Liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 16:06

Le 13 décembre 2010, pour la 4ème fois, nous sommes intervenus auprès des résidents de l’ESAT.

C’est Claudie, cette fois-ci qui était là pour nous accueillir et c’est donc avec plaisir et enthousiasme, que nous avons investi les lieux.

Une fois le décor, les accessoires posés et les rôles distribués, nous étions prêts à partager 2 heures de jeu théâtral associé au débat qu’entrainerait ce temps de forum sur « le respect de l’autre ».

Cependant, un petit bémol concernant la présence escomptée des personnes des espaces verts étant, hélas déjà parties à l’extérieur.

Heureusement, quelques personnes de la PUV ont accepté de nous accompagner dans notre nouvelle aventure.

 

 

 1ère scène « T’as pas 1 € ? » sur une fête foraine, un résidant est agressé et se fait voler son portefeuille.

Jean-Paul : se propose rapidement de remplacer la victime.

Hélas, il se fait lui aussi dépouiller.  Il nous explique l’importance d’aller porter plainte à la gendarmerie.

 

Maria : se défend en donnant des coups à l’agresseur.

La scène est arrêtée. Dominique (l’agresseur) précise qu’elle va appeler son complice et qu’ils seront 2 contre 1.

Le public est unanime, l’attitude de Maria est très risquée : coups, blessures et peut-être hôpital peuvent s’en suivre.

 

Jean-Paul : pense que si on va à la fête foraine avec un copain, ce serait plus sécurisant.

Michèle et Chantal, se proposent de jouer la scène.

Chantal qui se fait accoster par l’agresseur, appelle Michèle à son aide.

Devant cette nouvelle situation, Dominique renonce à son projet de vol initialement prévu.

 

Caroline : propose de mettre son portefeuille dans une banane et Jean-Paul dans une poche intérieur de sa veste.

La scène est jouée, les voleurs sont déstabilisés, René n’arrive pas à accéder au portefeuille, il a peur de se faire repérer par les passants et abandonne son idée.

 

Nicolas : tente une nouvelle proposition de jeu. Il demande à Jean-Paul d’incarner un passant. Au moment, ou le voleur l’approche et tente de le racketter, il se réfugie vers Jean-Paul, rapidement, celui-ci comprend la situation et protège Nicolas.

Devant la situation, les agresseurs fuient.

 

Comme à l’accoutumée,  la réplique « t’es du CAT toi ? » déclenche une discussion au sein des spectateurs.

 

Séverine : pense que le voleur imagine que les personnes travaillant au CAT, sont plus faibles, sans défenses, ont plus de mal à s’exprimer, sont moins réactives.

Le débat est lancé, les avis partagés, Maria pourtant se sent physiquement forte pour faire face à des voleurs.

En conclusion, je mets en avant la réalité de ce moment d’échange et reprend toutes leurs propositions qui prouvent largement qu’ils sont tout à fait en capacité d’imaginer des stratégies pour faire face à des situations difficiles comme celle-ci.

 

2ème scène : « t’as vu comme c’est sale ! », deux personnes partagent un appartement, une des 2 personne ne respecte pas le contrat.

 

Jean-Paul : intervient avec douceur auprès de Dominique qui ne veut pas faire le ménage. Hélas, cela n’y fait rien, Dominique continue à regarder la TV.

 

Il propose ensuite de cacher la télécommande quand Dominique ne sera plus devant la TV.

Dominique dit que cela risque de la mettre très en colère et que le conflit risque de se durcir.

 

Enfin, Jean-Paul lui explique qu’il est très déçu par son attitude et qu’il a décidé de la quitter.

Dominique comprend soudain que l’enjeu est sérieux, elle lui dit qu’elle ne veut pas le quitter et elle décide de changer de comportement.

 

Séverine : excédée, intervient en versant un pichet d’eau sur la tête de Dominique.

Devant l’agression, Dominique se met vraiment en colère, va se changer et se réinstalle devant la TV.

 

Séverine revient à la charge près de Dominique et l’informe qu’elle souhaite changer de colocataire, elle demande l’aide de l’éducatrice.

 

Michèle : se propose de jouer l’éducatrice. Elle rend visite à Dominique et la menace de la renvoyer au foyer si elle ne veut pas respecter son engagement auprès de Séverine.

Dominique tente de tenir tête à l’éducatrice.

Le débat dans la salle est bien installé, Maria et plusieurs autres personnes affirment que ce n’est pas possible de vivre avec quelqu’un qui se comporte ainsi.

Dominique finit par comprendre que cela ne peut plus durer et décide de faire des efforts.

 

3ème scène : « a qui le tour ? », deux personnes partagent un repas, c’est toujours le même qui se lève pour remplir le pichet à eau…

 

Maria : intervient rapidement de façon très agressive, elle veut faire sortir de table Dominique. La tension monte, il y a de la bagarre dans l’air.

Je demande à l’assistance ce qu’ils pensent qu’il va se passer ?

La réponse est unanime : généralement, c’est la personne de service qui risque d’intervenir.

 

Michèle : prend le rôle de l’éducatrice et prend partie pour Maria qui selon elle, est gentille et qu’elle aime beaucoup…

Levée de bouclier dans l’assistance, tout le monde est d’accord pour dire que les éducateurs ne sont pas là pour entretenir des relations copains/copines avec les résidents.

L’intervention de l’éducatrice est discréditée.

 

Jean-Paul : joue le rôle de l’éducateur et demande à Dominique d’aller manger à une autre table avec quelqu’un d’autre.

La question est de savoir si elle ne risque pas de reproduire la même chose…

 

Séverine : propose quant à elle de ne remplir que son verre.

La proposition paraît marcher, Dominique se retrouve comme « deux ronds de frites »

Le constat est fait une fois de plus que vivre au quotidien avec les autres reste difficile.

Faut-il sauver sa peau en agissant de manière égoïste, chacun pour soi ?

Non, certainement pas mais certains jours on en a marre !!!

 

Nous sommes prêts à jouer la 4ème scène, mais la réalité nous rattrape, il est déjà midi !

Nous nous quittons en partageant rapidement nos impressions de part et d’autres.

Les comédiens de l’Oasis viennent saluer et remercier le public de leurs nombreuses propositions de jeu.

Quelques spectateurs nous disent qu’ils sont prêts à revivre une autre expérience de ce genre.

Caroline dit que les scènes ressemblaient bien à sa vie de tous les jours.

Séverine est heureuse d’avoir découvert cette forme de théâtre.

 

Pour ma part, je suis toujours étonnée de voir à quel point les gens se sentent concernées par les situations.

Chaque expérience nous amène vers des solutions toujours différentes et nouvelles.

Décidément la relation humaine est un puits sans fin…

Repost 0
Published by Liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 11:26

Le 18/05/2009


Par Michel Lacarelle

Ça peut servir pour plus tard, si des problèmes comme ça nous arrivent, on saura mieux comment faire.


Par Rémi Masson

Ça sert à travailler sur les problèmes qu'on a au foyer

 

Le 26/03/2009


Par Christian Mussard

Le théâtre forum permet de réhabiliter le temps libéré
les pleins temps ont pu voir qu'on faisait des choses intéressantes
ça apporte beaucoup de joie de voir que les autres s'intéressent  à ce qu’on fait
c'est motivant de voir les autres bouger


Par Michel Caillat

 

Plaisir de jouer au début pour moi et ensuite pour les autres                                                                                                    y'a eu beaucoup d’échanges avec des solutions différentes.
Ça amène la discussion.
Je suis en apprentissage


Par Anne Perrin

Envie de recommencer.
je me sens à ma place

 

Par René Michel

Expérience complètement différente du travail de "chez Gudule"

 

Bravo!!
Bravo pour les thèmes choisis et les commentaires qui y sont rattachés. Quelle expérience enrichissante.

Monique Dutournier

 

Groupe de l'ATL de Tournus

à propos de notre rencontre...
Merci d'être venu nous proposer cette forme de théâtre.
1: parce qu'on ne connaisait pas
2: parce que ça nous a plu
3: parce que ça nous a permi d'échanger
Toutes les personnes ici, ont t'émoigné de leur intérêt à cet échange.
Encore bravo à tout le groupe de comédiens!
On espère tous vous revoir dans le cadre d'une autre rencontre "théâtre forum" ou dans votre spectacle "Gudule"!
Marie-Laure, Evelyne, Pierrete, Séverine, Cyril, Olivier-Jacq

 

Repost 0
Published by Temps Libéré - dans Théâtre Forum
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 08:10

« Le théâtre forum peut nous aider à bâtir notre avenir, plutôt que de simplement attendre qu’il arrive. » (Augusto Boal, 1992 xxxi)

 

 

Repost 0
Published by liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 08:18

le 22 mars 2010


« Le respect des autres », une fois de plus, nous avons abordé ce thème avec les résidents de l’ESAT de Paray le Monial.

Les résidents peu nombreux ce matin là, (on a regretté l’absence des 17 personnes des Espaces Verts initialement prévus…) ont montré que ce thème ne les laissait pas indifférents.

Les 4 saynètes mettant en scène des situations à priori banales, avec des dialogues de tous les jours, suivies d’un mini débat avec le public a suscité une réflexion intéressante.

Rapidement, des personnes du public se sont levées et sont venues remplacer les personnages en difficulté proposant ainsi des nouvelles solutions pour éviter ou bien alors faire face à l’agression voire l’oppression de l’autre.

 

1ère scène « T’as pas 1 € ? » sur une fête foraine, un résidant est agressé et se fait voler son portefeuille

 

David : conseille de ne pas mettre son portefeuille dans la poche arrière de son pantalon et plutôt préférer la « banane »

 

Dominique : propose de protéger son portefeuille à l’intérieur de son blouson fermé.

 

Christian : demande à Michèle de jouer le rôle d’une passante. Ainsi, au moment ou il se fait agresser par les voleurs, il lui demande son aide ce qui a pour effet immédiat de faire fuir les agresseurs.

 

Michèle : cette fois-ci demande à Alain de jouer un forain ; ainsi à l’approche du voleur, elle se réfugie près du forain qui en interpellant le jeune mal intentionné le fait fuir.

 

Le débat s’ouvre avec le public autour de la nécessité d’être prudent avec son argent, ne pas ouvrir son portefeuille au milieu de la foule.

Prévoir le montant nécessaire avant de partir.

Christian précise qu’il faut prendre le minimum.

 

Dominique : intervient et face au voleur tente de se défendre en donnant un coup de pied à son agresseur.

Plusieurs personnes dans le public interviennent sur le risque de bagarre, Dominique risque de se faire blesser, ils sont 2 contre elle.

Le constat est fait, que parfois il vaut mieux se laisser voler plutôt que de se faire agresser physiquement, et aller porter plainte après.

 

Fernando : joue le rôle de la victime et tente d’appeler les flics avec son portable. Michel, essaie de lui arracher des mains.

La scène est arrêtée, les spectateurs pensent qu’il n’est pas très judicieux de provoquer les voleurs en sortant son téléphone, celui-ci intéressant plus encore les agresseurs.

 

David : propose d’avoir une bombe lacrymogène, d’autres personnes : un couteau voir un révolver.

 

Pour compléter ces idées, Michèle intervient munie d’un couteau.

Au moment de l’agression, Michèle sort celui-ci mais l’autre Michel (le voleur) en un geste rapide retourne l’arme contre Michèle.

Le constat est fait que cette solution est très risquée.

 

Elodie : dit que l’on risque de blesser l’autre et au final cela se retourne contre nous.

Le débat se termine sur l’interdiction de porter ces armes sur nous.

 

A la question que demande systématiquement le voleur en début de scène : « t’es du CAT toi ? »

Dominique : dit  « c’est pas écrit sur notre figure qu’on est du CAT ! »

 

Pour conclure cette 1ère scène, je fais le point sur les solutions qui semblent marcher et les autres solutions qui sont plus risquées.

 

2ème scène : « t’as vu comme c’est sale ! », deux personnes partagent un appartement, une des 2 personne ne respecte pas le contrat.

 

 Michèle : propose à Michel qui regarde son match à la TV, de redéfinir les tâches de chacun, mais Michel ne veut rien entendre.

 

Dominique : lui enlève la TV, Michel s’énerve et ne veut toujours pas faire le ménage.

Elle appelle alors Noël qui joue l’éducateur, celui-ci intervient donc près de Michel qui accepte rapidement de faire le ménage. Il sait qu’il risque de retourner au foyer.

 

Michèle : propose de prendre une femme de ménage, mais ça coûte cher…

 

3ème scène : « a qui le tour ? », deux personnes partagent un repas, c’est toujours le même qui se lève pour remplir le pichet à eau…

 

Dominique et David proposent de se servir de l’eau juste pour eux.

 

Michèle : elle dit à Dominique qu’elle préfère aller manger ailleurs.

 

Dominique : tente de sortir Dominique de sa chaise pour qu’elle aille chercher de l’eau mais en vain.

Elle fait alors appel à un moniteur qui la convainc de changer d’attitude.

 

 

4ème scène : « tu pourrais dire pardon ! », à la fin d’un repas, une personne bouscule une autre qui est en train de débarrasser la table

 

Michèle : dit qu’il faut marquer l’incident dans le cahier d’observatoire de la violence qui est repris en groupe où on en reparle.

 

Dominique : propose de s’expliquer avec Michel et René à leur retour dans l’intention de leur demander de s’excuser.

 

Bilan de la matinée à travers quelques impressions des participant(e)s

C’était bien parce que c’était vrai

On a appris des choses

Il faut savoir s’excuser et pardonner quelque fois

Pour certaines personnes, c’était leur 1ère expérience de théâtre et ils ont bien aimé

Ça ressemble bien à ce que l’on vit tous les jours

 

Le résultat est plutôt concluant, chacun a pu donner son avis et parler de son vécu.

Les principes d'écoute et de respect une fois de plus ont primé dans un esprit de convivialité et de solidarité.

Ensemble, une fois de plus, nous avons fait évoluer notre réflexion sur le respect de l’autre.

 

Repost 0
Published by liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 13:06

Paray le Monial le 5 février 2010

 

Une fois de plus, je vais tenter de conduire ce forum en m’assurant que le plus grand nombre de propositions soient entendues et que les principes d'écoute et de respect priment dans un esprit convivial et de coopération.

 

J’explique comment avec les résidents de l’Oasis, on en est arrivé à faire le constat que vivre ensemble, n’était pas toujours facile.

Je mentionne notre envie d’utiliser le théâtre comme outil d’expression pour nous aider à trouver des solutions pour mieux vivre ensemble.

Ainsi sont nées 4 saynètes qui relatent des histoires vraies  que nous allons jouer.

 

Face à plusieurs situations mises en scène, chacun(e) peut intervenir pour donner son avis et proposer une alternative. Il suffit d’interrompre le cours de la scène et de remplacer un des rôles dans l’espace de jeu. Au choix du volontaire.

De nouvelles conséquences apparaissent. Des perceptions différentes s’affirment et se croisent dans le public permettant une analyse collective : le débat est en marche ; de nouvelles propositions sont testées...


1ère scène « T’as pas 1 € ? » sur une fête foraine, un résidant est agressé et se fait voler son portefeuille

 

Quelques exemples d’interventions :

 

Tarik : propose d’utiliser une prise de karaté.

Je lui propose de venir jouer cette scène au ralenti, la réponse est immédiate, Michel (l’agresseur) lui répond par une « béquille »

 

Guy : pense que son collègue va être perdant à ce jeu. Il pense que c’est risqué d’autant plus que l’agresseur va appeler son accolite ; il risque de se retrouver KO

 

Pascal : propose d’utiliser une bombe lacrymogène.

 

D’autres, soumettent l’idée d’un couteau, d’un pistolet ou bien encore d’une épée.

 

Ensemble, on revient sur l’interdiction de posséder ces armes et la dangerosité de ces situations qui peuvent se retourner contre les victimes.

 

Guy : tente de discuter avec les voleurs et leur propose de leur payer un coup à boire mais les voleurs ne veulent rien entendre.

 

Pascal : utilise son portable pour appeler la police, à peine a-t-il sorti ce lui-ci que le voleur s’en empare.

Karl : encouragé par ses collègues joue la scène proposée par Pascal, à savoir mettre son portefeuille à l’abri dans une poche intérieure.

 

Jean-Marc : demande à Christophe et Jérôme  de l’accompagner pour cette sortie. Michel, accoste Jean-Marc mais réalise la présence de Christophe et Jérôme et abandonne son projet de vol.

 

Pascal : pense qu’il est plus prudent de vérifier l’argent qu’il a dans son portefeuille avant de quitter le foyer. Cela évite de sortir celui-ci au vue de tout le monde et ainsi de se faire repérer.

 

Pascal : demande à plusieurs personnes de l’assemblée de venir jouer la foule. Au moment, où il se fait agresser, il décide de se faufiler dans la foule de la fête foraine.

 

Guy : interprète un passant qui va venir spontanément aider la victime, ce qui a pour effet d’éloigner le voleur.

Toutefois, il n’est pas sûr que dans la réalité, les gens soient prêts à venir au secours des personnes en difficulté.

 

Jean-Luc : demande à Guy de jouer le rôle du forain qui lui viendra en aide. Le forain interpelle Michel le voleur qui se sauve immédiatement.

 

Jean-Marc : à l’approche de Michel, crie « au voleur »

La conséquence est rapide, Michel dit qu’il a peur de se faire repérer et préfère abandonner.

 

 

2ème scène : « t’as vu comme c’est sale ! », deux personnes partagent un appartement, Michel, un des 2 colocataires, ne respecte pas le contrat.

 

Guy : dit à Michel qu’il ne veut plus vivre avec lui.

Michel comprend qu’il va perdre un ami et se lève pour faire le ménage.

 

Pascal : exédé par la situation, éteint la télévision.

Michel se met en colère et ne fait toujours pas le ménage.

 

Guy : lui rappelle qu’il y a un planning établi et qu’il doit le respecter, mais rien n’y fait.

 

Christian : joue l’éducateur et Gilles, le colocataire pas content.

Christian menace Michel d’une mise à pied. La menace pour Michel de se retrouver au foyer le fait réagir, il se lève et accepte de faire le ménage.

 

Jean-Marc : tente la négociation, il propose à Michel de finir de regarder son match et de faire le ménage après. Mais Michel s’énerve et ne veut rien faire.

3ème scène : « a qui le tour ? », deux personnes partagent un repas, c’est toujours le même qui se lève pour remplir le pichet à eau…

 

Pascal : sur une proposition de Jérôme, se met en colère et tape du poing sur la table. Dominique ne se laisse pas impressionnée et insiste sur le fait qu’elle n’a pas soif.

 

Christian : décide de ne plus aller remplir le pichet à eau, il prive ainsi Dominique de boire et lui avec.

 

Jacques : sur une idée de Jérôme, va se remplir un verre d’eau uniquement pour lui.

 

Gilles : essaie de discuter, avance différents arguments en vain.

Dominique semble bien collée à sa chaise !

 

Bilan :

Un débat s’installe dans l’assemblée autour de ce qu’on a vécu ensemble ce matin.

Les mains se lèvent et l’échange continue.

Quelqu’un demande pourquoi on qualifie cette forme de théâtre de « forum »

Je précise que l’idée est de créer un espace de discussion autour d’un thème. C’est pourquoi on dit aussi que c’est du théâtre participatif parce que chacun peut y prendre part.

Plusieurs personnes disent que les scènes qui ont été jouées ressemblent bien à leur vie de tous les jours.

Dans l’ensemble, les gens ont trouvé cela intéressant, ils ont appris des choses.

A l’avenir, ils aimeraient bien participer à nouveau à spectacle de théâtre forum sur des thèmes comme :

Les problèmes rencontrés au travail

Le moment des courses à l’extérieur

Les insultes et gros mots en tout genre subis par les autres

des propos qui sont mal interprétés et qui dégénèrent

  

on termine notre matinée ensemble autour du déjeuner en compagnie de claudie qui est venue nous retrouver pour l’occasion.

On retrouve également Véronique Masson qui a coupé ses cheveux très courts, elle porte des boucles d’oreilles, elle ressemble à Diam.

Les retrouvailles avec Christian, Michel, René et Dominique sont animées et joyeuses.

Une éxpérience de plus se termine, nous nous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour un dernier forum sur l’ESAT de Paray le monial.

 

Repost 0
Published by liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 16:21

Crissey le 29 janvier 2010


Nouveau lieu, nouveau public et nouvelle expérience.

Une nouvelle séance de théâtre forum a rassemblé d’une part, des travailleurs des espaces verts et d’autre part des personnes de l’atelier de sous traitance de l’ESAT de Crissey.

 

Après 2 heures de route, nous sommes arrivés ce vendredi matin par – 2 ° dans les locaux de l’ESAT. Heureusement, l’accueil fut chaleureux, la rencontre avec Muriel Fransquin, chef de service, ainsi que le thé et le café nous ont rapidement réchauffés.

Nous nous sommes mis en route, installation du matériel, repérage de l’espace jeu et répétition des scènes avant l’arrivée de nos invités.

 

10h, tout est prêt, « ILS » arrivent, chacun regagne sa place afin que je puisse effectuer le rituel de présentation.

 

Le public s’installe, toutefois un petit groupe préfère rester en fond de salle.  

 

Vient ensuite le temps de présentation, Isabelle, moi et les 4 comédiens déclinons nos identités et les rôles que nous allons « jouer » ce matin.

 

Puis j’explique plus précisément ce qu’est le théâtre forum, je précise que nous n’allons pas jouer une pièce de théâtre.

Nous allons tenter d’utiliser le théâtre pour échanger des points de vue sur des scènes de vie quotidienne qui nous posent problème.

Nous allons essayer ensemble de réfléchir sur des situations que nous devons souvent affronter seuls.

 

1ère scène « T’as pas 1 € ? » sur une fête foraine, un résidant est agressé et se fait voler son portefeuille

 

Quelques exemples d’interventions :

 

Stéphane : propose rapidement de sortir en bande pour éviter de se retrouver seul au milieu de la foule.

 

Nathalie : pense qu’il faut protéger son portefeuille, elle vient jouer la situation et effectivement, l’agresseur se retrouve embarrassé pour accéder à son argent.

 

Benjamin : veut appeler la police mais se fait prendre son portable avant qu’il n’ait pu composer un numéro.

Les voleurs précisent qu’ils sont encore plus intéressés par le portable que le portefeuille…

 

Pascal : propose de se munir d’une bombe lacrymogène ou d’une arme blanche.

La scène est arrêtée, le public rappelle la dangerosité de la situation. Les risques pour Pascal de blesser son agresseur, et peut être lui-même si celui-ci retourne le couteau contre lui.

   

 

Gaël : dit que si cela lui arrive, il se défendra avec ses poings et ses pieds, il est prêt à se bagarrer.

Je rappelle qu’il y a 2 agresseurs et qu’il risque de ne pas avoir raison d’eux.

Le débat se poursuit sur la nécessité parfois de se laisser voler plutôt que risquer d’être blessé.

Une personne dans l’assemblée précise qu’il ne faut pas oublier d’aller porter plainte.

 

Pascal : propose de faire appel à un passant. La scène est jouée, Pascal (2) prend le rôle du passant.

Quand le 1er agresseur s’approche de Pascal, celui-ci fait appel au passant ce qui a pour conséquence immédiate de mettre en fuite le garçon mal intentionné.

 

Ludovic : propose d’autres solutions radicales : bagarre, armes… mais reconnaît qu’elles sont trop dangereuses.

 

Stéphane : intervient et crie à l’aide très fort, l’agresseur est aussitôt déstabilisé et se sauve.

 

Le débat alors se poursuit sur la nécessité qu’a le voleur de demander à la victime « si il est bien du CAT ? »

 

Ludovic : pense qu’au CAT, les personnes sont plus faibles

 

D’autres personnes pensent qu’ils mettent plus de temps à réagir, qu’ils savent moins bien se défendre…

 

Ensemble, on constate que les solutions explorées auparavant permettent peut-être de nous aider à anticiper et mieux faire face à ce genre de situation difficile.

 

Pour conclure cette scène, je rappelle les solutions qui semblent marcher :

Protéger son portefeuille

Faire appel à quelqu’un

Sortir accompagné

Crier à l’aide

 

Les solutions à éviter :

Les rapports de force avec les agresseurs

L’utilisation d’armes en tout genre

Utiliser son portable

 

 

2ème scène : « t’as vu comme c’est sale ! », deux personnes partagent un appartement, Michel, un des 2 colocataires, ne respecte pas le contrat.

 

Jean-Marc : opte pour la solution de la négociation, il tente donc de parler à Michel pour lui faire comprendre que la situation ne peut plus durer.

Devant l’attitude fermée de Michel, celui-ci décide de faire appel à un éducateur.

L’éducateur arrive et met Michel en face de la réalité, à savoir qu’il risque de retourner en foyer s’il ne veut pas respecter le planning des tâches à faire.

Michel se lève et accepte de faire le ménage.

 

Ludovic : propose de jeter la TV par la fenêtre. Il vient donc mimer la situation qui a pour conséquence immédiate la colère de Michel.

 

Le constat est fait collectivement que cette solution va renforcer le conflit entre les 2 colocataires.

 

3ème scène : « a qui le tour ? », deux personnes partagent un repas, c’est toujours le même qui se lève pour remplir le pichet à eau…

 

Nathalie : demande à Dominique d’aller chercher de l’eau, devant le refus de celle-ci, elle décide de se priver d’eau pendant le repas.

 

Stéphane : excédé par le refus de Dominique, lui envoie son verre d’eau à la figure.

Quelqu’un fait remarquer que Stéphane risque d’être vu par l’éducateur de service et la situation risque de se retourner contre lui.

 

Pascal : va remplir le pichet, se sert un verre puis cache le pichet sous sa chaise. Ainsi, Dominique ne peut plus se servir…

 

Après 1heure et demie d’interactions, les personnes du fond montrent des signes de fatigue et je préfère arrêter la séance.

Isabelle se joint à moi pour recueillir les avis des uns et des autres sur ce qu’ils ont vécu pendant ce temps de forum.

Les impressions sont plutôt positives, les temps de débats ont été animés, les scènes ressemblaient bien à leur vie de tous les jours.

Ludovic a proposé des choses intéressantes et ses voisins ont apprécié.

Certains souhaiteraient participer à nouveau à un spectacle de théâtre forum sur d’autres thèmes comme  la place dans les transports collectifs, l’hygiène, l’alimentation et aussi comment faire face à la présence d’un caïd dans un groupe?

 

Bien sûr, il est toujours difficile d’évaluer la portée du théâtre forum en terme de changements mais force est de constater que la richesse du débat qui s’est ouvert, nous a amené une fois de plus à aborder les problèmes de fond et à nous ouvrir à des perspectives des fois inattendues.

 

Suite et fin de la matinée au restaurant d’application, où nous savourons avec grand plaisir et autant de gourmandise un repas gastronomique.

Une fois de plus, nous reprenons la route sous la neige, le paysage est blanc et silencieux, nous rentrons en pensant déjà à notre prochaine intervention…

Repost 0
Published by liliane - dans Théâtre Forum
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du Temps Libéré
  • : théâtre, peinture, art plastique, musique, sport, soutien etc comme activités de développement personnel pour un public handicapé adulte
  • Contact

Pages